Banque des Entreprises

Première banque française à obtenir le statut de PSAN auprès de l’AMF, la Banque Delubac & Cie lance une offre dans les crypto-actifs. Pourquoi ?

Joël-Alexis Bialkiewicz: A titre personnel, je m’intéresse aux crypto-actifs depuis plus de dix ans. Passionné par l’informatique depuis mon plus jeune âge, j’ai un doctorat en informatique théorique. J’ai poursuivi ma carrière dans la banque familiale. Mais dès 2011, j’ai commencé à faire du minage de crypto-actifs à titre personnel. Mes connaissances en informatique me permettent aujourd’hui de bien comprendre les protocoles utilisés.A titre professionnel, la banque a décidé de s’investir sur les sujets de crypto-actifs dès lors qu’un cadre réglementaire a vu le jour. Ce fut le cas en 2019 avec la Loi Pacte qui a permis ensuite la création du statut de PSAN (prestataire de services sur actifs numériques). En mars dernier, nous avons obtenu cet enregistrement délivré par l’Autorité des marchés financiers (AMF). Depuis le milieu de l’année dernière, nous avons dans un premier temps accompagné les acteurs de l’écosystème (plateforme, fintech…) qui avaient souvent du mal à trouver un partenaire bancaire. Puis en tant qu’établissement bancaire, il nous est apparu nécessaire de pouvoir guider nos clients dans les crypto-actifs.

Pourquoi un accompagnement est-il nécessaire ?

J.-A. B.: Aujourd’hui, un investisseur est confronté à un vrai parcours du combattant pour acheter des crypto-actifs sans se faire arnaquer. Il existe des milliers de produits parfois fantaisistes. Certaines plateformes d’échanges ont disparu en emportant les avoirs de leurs clients. Plusieurs crypto-actifs connaissent des bugs dans leurs protocoles comme ethereum classic (l’ancêtre de l’ethereum) mais sont toujours proposées à l’achat. D’autres n’ont aucun intérêt, comme le dogecoin. Enfin, il existe de très bons outils pour sécuriser ses avoirs, comme les « hardware wallets » Ledger ou Trezor. Mais cela nécessite tout de même de disposer de connaissances informatiques poussées et de prendre certaines précautions. Il est très facile de commettre une erreur ou de se faire berner malgré tout par des cybercriminels.

En quoi votre offre se différencie-t-elle ?

J.-A. B.: Dans un premier temps, nous allons proposer l’achat-vente et la conservation de trois crypto-actifs : bitcoin, ethereum et tezos.  Cette dernière, moins connue, a des caractéristiques similaires à ethereum, mais fonctionne avec une preuve d’enjeu (et non de travail), ce qui nécessite bien moins de dépenses d’énergie. Par la suite, nous allons élargir notre sélection à d’autres crypto-actifs.  Mais seulement à ceux que nous jugerons intéressants après une analyse poussée.

Notre offre s’adresse aux entreprises, aux institutionnels et aux particuliers. Avec seulement 100 euros, un particulier pourra ouvrir un compte chez nous. Il aura ainsi la garantie que ses avoirs en crypto-actifs seront conservés de manière sécurisée et dans des comptes séparés. Ce ne sera pas un fonctionnement analogue à un compte bancaire mais un véritable coffre-fort dédié aux actifs numériques. Comme pour une plateforme spécialisée dans les cryptomonnaies, il aura à sa disposition une interface en ligne et mobile. Nous réserverons les conseils en matière d’allocation à nos clients privés ou professionnels.

Quels seraient vos conseils pour démarrer sur les crypto-actifs ?

J.-A. B.: Beaucoup de personnes pensent qu’il suffit de prendre le train en marche pour gagner beaucoup d’argent. Certains investisseurs ont même hypothéqué leur bien immobilier pour investir massivement. C’est une grave erreur. Il faut avoir conscience qu’il est possible de perdre la moitié de sa mise en une seule journée ! Les crypto-actifs ont un fort potentiel d’appréciation mais aussi de baisse. N’investissez donc que ce que vous êtes prêts à perdre. Mais pour une personne bien informée, ce serait aussi une erreur de ne pas placer une petite partie de son patrimoine en crypto-actifs. A l’image de la bulle Internet dans les années 2000, certains projets ont survécu et se sont révélés très porteurs. Aujourd’hui, le marché des crypto-actifs foisonne d’innovations à l’instar des ICO ou des NFT que nous allons aussi conserver. Mais il faut bien faire le tri et sécuriser ce type de placement.

>> Retrouvez l'interview Joël-Alexis Bialkiewicz dans Mieux vivre votre argent.