Notre histoire

Depuis 1924, la Banque Delubac perpétue la ligne directrice donnée par son fondateur Maurice Delubac : l'indépendance, l'expertise et les valeurs humaines.
Découvrez l'histoire d'une banque forte de sa gouvernance familiale et de sa capacité à se développer à travers les crises et les opportunités.
Depuis notre fondation, nos valeurs perdurent : indépendance, proximité, expertise et confiance
2022

1ère banque française dans les crypto-actifs

La Banque Delubac & Cie est la 1ère banque à obtenir le statut PSAN (Prestataire de Services sur Actifs Numériques) auprès de l'AMF (Autorité des Marchés Financiers).
Nous accompagnons les acteurs recherchant un partenaire bancaire mais également nos clients dans l'achat/vente de crypto-actifs.

Voir l'interview sur les crypto-actifs de Joël-Alexis Bialkiewicz
Découvrir notre offre de cryptos-actifs

2021

Ouverture de 8 bureaux de représentation en métropole et DOM TOM

Les implantations Delubac s'étendent pour être au plus proche de nos clients dans 13 grandes villes de France et à la Réunion : Le Cheylard, Paris, Lille, Rouen, Nantes, Bordeaux, Toulouse, Montpellier, Marseille, Nice, Valence, Lyon et Strasbourg.

Voir tous nos bureaux de représentation

2012

Une gouvernance familiale renforcée avec Joël-Alexis Bialkiewicz

La gouvernance familiale se perpétue avec l’arrivée de Joël-Alexis Bialkiewicz.
Après un diplôme d'ingénieur et un doctorat en informatique théorique, il fait le choix de rejoindre la banque en 2010. De formation scientifique, et rompu aux méthodes du management moderne, Joël-Alexis Bialkiewicz modernise nos processus et notre gouvernance en devenant Associé Gérant en 2012.

Voir la gouvernance Delubac

Ouverture de locaux à Lyon et Toulouse Création de Correspondent Banking

Parallèlement au développement de nos spécialisations et marchés de niche, la Banque Delubac & Cie s’est employée à étendre son rayon d’action territorial avec l’ouverture de bureaux à Lyon et à Toulouse.
Par ailleurs, nous ouvrons une activité de « correspondant banking » pour des établissements situés hors de la zone euro.

Découvrir Delubac Correspondent Banking

1998

Création de Delubac Asset Management

En 1998, la Banque Delubac renforce son activité de gestion privée avec la création d’une structure d’asset management.

Découvrir Delubac Banque Privée
Découvrir Delubac Asset Management

1992

Création de la Banque des Administrateurs de Biens

En 1992, ce nouveau département propose des services bancaires destinés au professionnels de l'immobilier.

Découvrir la Banque des Administrateurs de Biens

1990

Création de la Banque Judiciaire

La stratégie de développement de la Banque Delubac s'oriente vers une spécialisation de nos activités. En 1990, née la Banque Judiciaire. Elle devient une référence dans le domaine des procédures collectives.

Découvrir Delubac Banque Judiciaire

1988

La Banque Delubac à Paris sur Haussmann

Serge Bialkiewicz rencontre Jean-Michel Delubac lors de réunions à l’Office de Coordination des Banques Privées (devenu l’OCBF). Il souhaite reprendre une banque pour la développer.
Serge Bialkiewicz et Jean-Michel Delubac s'associent. Le capital de la banque augmente à 30 millions de francs grâce aux investisseurs amenés par M. Bialkiewicz. La Banque Delubac s'installe Boulevard Haussmann.

1980

La 3ème génération de la Banque Delubac

Les années 80 sont le théâtre de profonds bouleversements pour l’ensemble des acteurs du monde financier. Une décennie de mutations accélérées s’ouvre pour la Banque Delubac avec l’arrivée de Jean- Michel Samuel, petit-fils du fondateur.

Après ses études à Grenoble et à Paris, Jean-Michel Samuel rejoint l’affaire en 1980. L’heure a sonné pour la 3ème génération de prendre part à l’aventure. Il contribue à en écrire de nouvelles pages, dans le respect des racines de la banque Delubac.

1976

Changement de gouvernance en commandite simple

Quelques semaines avant le décès de Maurice Delubac en 1976, La Banque de l'Eyrieux Maurice Delubac devient une société sous le nom de Banque Delubac & Cie.
Dans cette société en commandite simple, Jean Samuel, gendre de Maurice Delubac est directeur général et Josette Samuel-Delubac, fille de Maurice Delubac, est associée-gérante.

1960

Une gouvernance familiale consolidée

Jean Samuel entre à la Banque de France de Lille après ses études de droit. Il s'y forme sur les activités bancaires.

En 1960, Maurice Delubac, au moment d'envisager sa retraite, propose à son gendre de le rejoindre pour lui succéder. Jean Samuel revient au Cheylard pour assurer la continuité de la banque de l'Eyrieux Maurice Delubac.

Avec une gouvernance familiale, une clientèle fidèle et une activité industrielle locale dynamique, les Trente Glorieuses permettent à la banque de se consolider, malgré le développement des banques de réseaux.

1946

L'art de traverser les crises dans une logique entreprenariale

La banque maintient son cap malgré la crise de 1929. Les liquidités restent la priorité.

10 ans plus tard survient la Seconde Guerre Mondiale, Maurice Delubac est mobilisé comme à la 1ère. Il est fait prisonnier à Dunkerque, envoyé en Oflag en Pologne et libéré en 1941.
Pendant son absence, son épouse gère la banque avec deux employés et un réfugié belge ayant déjà travaillé dans le secteur bancaire.

De 1941 à 1946, Maurice Delubac fait construire, place Saléon Terras au Cheylard, les locaux de la banque dans un immeuble étant également son domicile personnel.

Très hostile au régime de Vichy et à sa réglementation bancaire, il cache un camarade de captivité juif ainsi que son fils Jean Samuel. C'est dans ce contexte dramatique que né un heureux évènement, puisque la fille de Maurice Delubac et Jean Samuel se marient.

1929

La Banque Delubac au service de l'industrialisation

L’histoire locale au Cheylard est très marquée par l’industrialisation et le développement d’une activité essentielle au 19ème siècle : la tannerie. Aujourd’hui encore, Le Cheylard exporte dans le monde entier ses productions, dans les domaines du textile, des bijoux et de la mécanique de pointe. Le Cheylard est un véritable berceau d'industrialisation au sein duquel Maurice Delubac accompagne ses clients industriels, artisans et commerçants.
Expression du vieux bon sens paysan, sa devise se résume ainsi : Cette vision de la vie lui permettra d’échapper à la crise de 29.

Il ne faut pas vivre au-dessus de ses moyens ni même selon ses moyens, mais en-dessous de ses moyens.

J'ai trois obsessions. Liquidités, liquidités, liquidités.

Il ne se départira jamais de cette sagesse. Vive l’audace et l’innovation, mais foin des positions dangereuses et de la spéculation mortifère. Les fonds propres, c’est la vie et la liberté. Une conviction atavique et indéracinable au sein de la Banque Delubac : la liquidité d’abord, la rentabilité ensuite.

1924

Fondation de la Banque de l'Eyrieux Maurice Delubac

De souche paysanne, Maurice Delubac est originaire de Saint-Etienne-de-Boulogne, petit village ardéchois proche d’Aubenas. A son retour de mobilisation de la 1ère Guerre Mondiale, il entre à la Banque Privée, une banque régionale lyonnaise qui disposait de bureaux en Ardèche. A la demande de son employeur, M. Delubac ouvre l'agence cheylaroise de cette banque.

Ces quelques années passées au Cheylard lui permettent de tisser un solide réseau professionnel. A la fermeture de l'agence cheylaroise, c’est à la demande et avec l’appui d’industriels locaux qu’il décide de créer sa propre banque, sous forme d'affaire personnelle. La Banque de l'Eyrieux Maurice Delubac voit ainsi le jour le 2 janvier 1924. Elle propose une offre de services dédiée aux entreprises et particuliers et déjà une activité de titres.